Se libérer pour se trouver en commençant par s’accueillir, grâce au regard bienveillant de l’autre :

« Le changement apparaît lorsque le sujet devient ce qu’il est, non lorsqu’il essaie de devenir ce qu’il n’est pas »

« Le grand livre de la Gestalt »  de Chantal et Gonzague Masquelier

La psychothérapie nous permet de cesser de nous battre contre nous-mêmes. C’est la toute première chose à faire. Mais pas forcément la plus simple…

Cesser de se faire du mal, se libérer de nos juges intérieurs qui nous houspillent, nous critiquent en permanence. Se libérer de nos peurs, de nos doutes, de notre sentiment de n’être pas assez.

Le travail que je vous propose est de prendre conscience de votre façon d’être au monde, sans vous juger. Puis de regarder ce qui vous freine, ce qui se rejoue malgré vous et vous empêche d’être heureux.  cache-cache Frédérique Bricaud - Gestalt Paris 15 - Psychothérapie

Nous devons passer par une phase de dépoussiérage, où nous enlevons des couches d’adaptation, de protection, de croyances apprises, de certitudes sur vous-même. Pourquoi ? Parce qu’elles sont devenues obsolètes, elles vous enferment, vous freinent et sont même parfois toxiques car elles vous entraînent dans la reproduction de schémas négatifs.

Cette étape n’est pas confortable et c’est pour cela que vous avez besoin d’être encouragé, soutenu, guidé.

Nous enlevons les cailloux qui bouchent la source de votre énergie vitale, de votre créativité, de votre confiance en la vie. Petit à petit vous retrouvez l’accès au plus profond, au plus joyeux, à vos trésors intimes, à vos ressources.

Grâce à la psychothérapie, nous nous transformons, mais n’ayons pas peur : nous ne devenons pas quelqu’un d’autre, mais nous retrouvons notre être profond, que nous avons renié, refoulé, pour survivre. Nous sortons de notre cachette, comme cet enfant qui sort de derrière son arbre, son refuge… Il pourra s’y cacher s’il se sent menacé, mais il sait à présent qu’il peut aussi venir voir le monde et il a le sourire.

Se libérer pour se trouver et, dans un même mouvement de balancier, se trouver pour se libérer.

Car comme le disent les sages, les philosophes de l’antiquité, il n’y a pas de liberté intérieure sans connaissance de soi. Le chemin débute par une introspection qui nous permet de nous différencier, de trouver nos valeurs, nos désirs et de nous orienter dans la vie.

La thérapie n’est pas un chemin de croix, mais c’est un choix conscient pour aller vers soi, vers un renouveau de soi. Jusqu’à trouver notre place singulière, unique, sacrée.

C’est mon expérience et je suis heureuse de la partager avec les personnes qui viennent vers moi.

Pour aller plus loin :

Ré-écouter l’émission de France Culture « Les racines du ciel », série « Chemins de sagesses » animée par Leili Anvar et Frédéric Lenoir

Illustration : Affiche réalisée par Joëlle Jolivet pour le Printemps des poètes en 2012.

J’adore ce dessin qui me parle de notre enfant intérieur. J’en ai fait mon logo

Frédérique Bricaud – Gestalt Paris 15 – Psychothérapie